Il existe deux types de pièges à blattes ou cafard


Les pièges avec insecticide et un appât le tout dans une boite dans laquelle la blatte ou le cafard peut entrer pour ensuite être contaminé. Il ira ensuite contaminer ses congénères 

Cette boite permet d'éviter aux personnes et aux animaux d'être en contact avec l'insecticide.

Ce type de piège anti cafard ne permet pas de se débarrasser des cafards. Il doit être utilisé en prévention afin d'éviter ou prénir une infestation.

Le second type de piège à cafard permet de capturer ces insectes grâce à une surface enduite de glu. Un appât attractif attire les blattes qui resteront collés sur le support.

Ce type de piège ne contient ni insecticide, ni produits chimiques et peut être posé partout. Une fois capturés, les cafards ne peuvent pas se reproduire car ils sont collés. Il suffit de le poser aux endroits stratégiques tels que les dessous de meuble, tuyauteries, zones comportant de la nourriture, les endroits chauds et sombres... L'utilisation de ce piège à cafards permettd'évaluer le niveau d'infestation pour déterminer les moyens de lutte à mettre en place. 

Trouver une société près de chez vous

Cafards : tout savoir sur ces drôles de bêtes

Dans le règne animal, il y a parfois des espèces qui répugnent les êtres humains. C'est le cas des blattes ou cafards qui font l'unanimité contre eux. Et par ces fortes chaleurs, ils prolifèrent. Le cafard, qui est-il, d'où vient il ?

Cafards ou blattes américaines, ces insectes provoquent généralement la panique ou le dégoût. D'une taille entre 4 à 5 cm, trois paires de pattes épineuses, un corps gras et des antennes disproportionnées, les blattes américaines n'ont pas toujours hanté les maisons calédoniennes.

Selon Hervé Jourdan, entomologiste à l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement), leur arrivée date entre 1911 et 1940, soit avant l'arrivée des Américains en Nouvelle-Calédonie. "Il y a eu des expéditions entomologistes qui ont ramené des blattes".

Elles seraient originaires d'Afrique avant d'avoir été disséminées partout dans le monde. Ce sont dans les foyers que ces cafards se reproduisent. "Les oeufs sont pondus dans un petit réceptacle dans lequel il y a plusieurs compartiments dont chacun contient un oeuf". Au bout de neuf mois, ces larves deviennent des adultes.

Si l'homme les poursuit avec une savate, un balai ou les empoisonne, les blattes ont aussi deux ennemis naturels : les milles pattes et une petite guêpe introduite par les Américains lors de la seconde guerre mondiale. "Elles vont déposer leurs oeufs dans les oeufs de cafards. La petite larve va se développer au dépend de la larve des cafards", explique Christian Mille, entomologiste à l'IAC (Institut agronomique néo-calédonien).

Source : la1ere.francetvinfo.fr