Lutter contre les cafrds : Insecticide anti-cafard et anti-blattes


 

Il est possible d’associer plusieurs types d’insecticides.

Suivant l’insecticide utilisé l’effet sera :

  • Choc

  • Débusquage

  • Rémanent



La rémanence est la persistance d’action qui varie suivant plusieurs facteurs :

- la formulation de l’insecticide

- le type de surface traitée (bois, plastique…)

- Les conditions lors de la réalisation du traitement soit l’’humidité et la température des lieux traités.


Les différentes familles d’insecticides

- Insecticide d’origine végétale : pyréthrine

- Insecticides organiques de synthèse : pyréthrinoïdes, carbamates

- Régulateurs de croissance agissant par perturbation des mues entraînant la mort des insectes.


Les différentes formes de présentation (la formulation)

- Insecticide prêts à l’emploi : laque, fumigène, appât;

- Insecticides à diluer : concentré émulsionnable, suspension concentrée, poudre mouillable;

- Insecticide sous forme de gel (appâts alimentaire).

 

Les différents modes d’actions.

Les insecticides utilisés dans la lutte contre les blattes et cafards agissent par :

- contact

- ingestion

- inhalation


Il est possible de réaliser une association de deux insecticides avec des modes d’actions différents.

IMPORTANT : Il n’existe pas d’insecticide agissant sur les œufs.

 

 

Cafard >>

 

 

Trouver une société près de chez vous

Cafards : tout savoir sur ces drôles de bêtes

Dans le règne animal, il y a parfois des espèces qui répugnent les êtres humains. C'est le cas des blattes ou cafards qui font l'unanimité contre eux. Et par ces fortes chaleurs, ils prolifèrent. Le cafard, qui est-il, d'où vient il ?

Cafards ou blattes américaines, ces insectes provoquent généralement la panique ou le dégoût. D'une taille entre 4 à 5 cm, trois paires de pattes épineuses, un corps gras et des antennes disproportionnées, les blattes américaines n'ont pas toujours hanté les maisons calédoniennes.

Selon Hervé Jourdan, entomologiste à l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement), leur arrivée date entre 1911 et 1940, soit avant l'arrivée des Américains en Nouvelle-Calédonie. "Il y a eu des expéditions entomologistes qui ont ramené des blattes".

Elles seraient originaires d'Afrique avant d'avoir été disséminées partout dans le monde. Ce sont dans les foyers que ces cafards se reproduisent. "Les oeufs sont pondus dans un petit réceptacle dans lequel il y a plusieurs compartiments dont chacun contient un oeuf". Au bout de neuf mois, ces larves deviennent des adultes.

Si l'homme les poursuit avec une savate, un balai ou les empoisonne, les blattes ont aussi deux ennemis naturels : les milles pattes et une petite guêpe introduite par les Américains lors de la seconde guerre mondiale. "Elles vont déposer leurs oeufs dans les oeufs de cafards. La petite larve va se développer au dépend de la larve des cafards", explique Christian Mille, entomologiste à l'IAC (Institut agronomique néo-calédonien).

Source : la1ere.francetvinfo.fr