Blatte, cafard : Informations, conseils, Comment reconnaitre une blatte ?


 

Les cafards ou blattes constituent le sous-ordre des blattoptères (Blattaria) qui constituent avec les mantes l'ordre des Dictyoptères. Le cafard est aussi appelée blatte ou cancrelat en Europe, coquerelle au Québec est une espèce très prolifique. Quelques espèces sont commensales (se dit d'espèces vivant en association de telle sorte que l'une profite des débris alimentaires de l'autre) de l'humain, partout où il subsiste des restes de nourriture, déchets ou stock de provisions en véhiculant parfois des maladies.

cafard blatte cafard blatte cafard blatte cafard blatte

Blatte

Germanique  

Blatte

Américaine

Blatte

Orientale

Blatte

Rayée

 

 

Informations sur les cafards et blattes

Il est important de noter que dans leur environnement naturel, les blattes, cafards ou cancrelats sont indispensables à l'équilibre du biotope. Les blattes ou cafards compte environ 4000 espèces (et on découvre régulièrement de nouvelles espèces) réparties en 6 familles répartis sur notre planète. Leur forme, couleur et taille varient suivant les espèces. La majorité des blattes sont tropicales. Moins d'un pour cent des blattes infestent les habitations humaines. En France, les quelques espèces qui nous harcèlent sont des cafard blatte adversaires redoutables, elles sont au nombre de quatre. Ces espèces de cafards ont été introduites en Europe au cours des derniers siècles. La première rencontre de l'homme et du cafard remonte à deux millions d'années. Les appartements, les cuisines, les entreprises de l'agro-alimentaire, les boulangeries, les boucheries, les restaurants, piscine, centre aquatique ou élevages industriels, tous ces endroits leur offre de nombreuses villégiatures. Des endroits ou pour des raisons d'hygiène ou d'esthétique l'homme ne tolère pas les cafards, les blattes et pour les il faut mettre en place un traitement annuel de désinfection, désinsectisation anti cafard.

Biologie et comportement des cafards et blattes

On les trouve dans les appartements, immeubles, maisons ou ils affectionnent les lieux chauds et humides (cuisines, salles de bain, wc, chaufferie...). Ce sont des insectes lucifuges. Principalement actifs la nuit, il n'est pas rare de voir des cafards ou blattes de jour lors de forte infestation. Ils ne fréquentent pas que les lieux sales mais une bonne hygiène limite la prolifération.

Cycle de vie de la blatte ou cafard

Les blattes et cafard sont très prolifiques. Dans de bonnes conditions, chaleur et humidité, ils se reproduisent toute l'année. La femelle pond plusieurs oeuf en forme de grappe "oothèqueé qui donneront naissance à de petits cafards. 

Conseils et astuces pour éviter les infestations de cafard

Comment prévenir les invasions et les infestations de cafards dans nos habitations Le cafard ne caractérise pas un appartement sale, mais un appartement négligé, afin de limiter sa présence, il faut passer :

 • Vider régulièrement les ordures ménagères.
 • Laver et essuyez la vaisselle aussitôt que possible.
 • Jeter les vieilles boîtes et les vieux journaux.
 • Veiller à ce que la poubelle reste bien fermée
 • Garder une cuisine propre du sol au plafond.
 • Ne pas laisser de vaisselles sales dans l'évier.
 • Utiliser un désinfectant pour le nettoyage de la cuisinière, le micro-ondes, le grille-pain, la cafetière, le réfrigérateur...
 • Dégraisser régulièrement la cuisine
 • Conserver les produits alimentaires dans des boites fermées.
 • Enlever les cafards, ne pas laisser de cadavre de cafard traîner, ne pas les jeter non plus dans la poubelle : des oeufs peuvent éclore. Jeter les cadavres de cafards dans les toilettes et tirer la chasse d'eau.
 • Boucher les sorties d'éviers qui peuvent être utilisés par les cafards. Pour contrôler sur le long terme la prolifération des cafards, il faut minimiser les sources de nourriture, d'eau et d'abris nécessaires à leur survie. Les locataires d'un immeuble doivent collaborer au programme de contrôle pour assurer son succès. En effet, les traitements massifs aux insecticides peuvent faire migrer le gros des populations de cafards vers les logements voisins. L'ensemble de ces conseils s'applique dans tous les lieux ou l'on trouve de la nourriture, restaurants, bars, boucherie, boulangerie, cuisine collective, cuisine du personnel d'entreprise. 

Trouver une société près de chez vous

Cafards : tout savoir sur ces drôles de bêtes

Dans le règne animal, il y a parfois des espèces qui répugnent les êtres humains. C'est le cas des blattes ou cafards qui font l'unanimité contre eux. Et par ces fortes chaleurs, ils prolifèrent. Le cafard, qui est-il, d'où vient il ?

Cafards ou blattes américaines, ces insectes provoquent généralement la panique ou le dégoût. D'une taille entre 4 à 5 cm, trois paires de pattes épineuses, un corps gras et des antennes disproportionnées, les blattes américaines n'ont pas toujours hanté les maisons calédoniennes.

Selon Hervé Jourdan, entomologiste à l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement), leur arrivée date entre 1911 et 1940, soit avant l'arrivée des Américains en Nouvelle-Calédonie. "Il y a eu des expéditions entomologistes qui ont ramené des blattes".

Elles seraient originaires d'Afrique avant d'avoir été disséminées partout dans le monde. Ce sont dans les foyers que ces cafards se reproduisent. "Les oeufs sont pondus dans un petit réceptacle dans lequel il y a plusieurs compartiments dont chacun contient un oeuf". Au bout de neuf mois, ces larves deviennent des adultes.

Si l'homme les poursuit avec une savate, un balai ou les empoisonne, les blattes ont aussi deux ennemis naturels : les milles pattes et une petite guêpe introduite par les Américains lors de la seconde guerre mondiale. "Elles vont déposer leurs oeufs dans les oeufs de cafards. La petite larve va se développer au dépend de la larve des cafards", explique Christian Mille, entomologiste à l'IAC (Institut agronomique néo-calédonien).

Source : la1ere.francetvinfo.fr